• Les vallées cachées de Nar-Phu & Lac Tilicho

  • 22 jours

  • 5400m

Points remarquables:

  • Une découverte complète de la région des Annapurnas avec 3 cols
  • Découverte des vallées de Nar et Phu encore vierges de modernisme
  • Une grande diversité ethnique et culturelle
  • Une région moins fréquentée
  • Le lac Tilicho Lake : un des plus hauts lacs au monde

Niveau    18/20   17 jours de trekking à une altitude maxi de 5400m. Etapes moyennes de 6 à 7h par jour
hors des sentiers battus et sur terrain rugueux.

Réservé aux himalayistes seulement! Ce trek sous tente permet de découvrir la majeure partie du célèbre tour des Annapurnas en combinant avec un environnement haute montagne fait de sommets et cols, glaciers et villages perdus, canyons étroits, forêts superbes, yaks, gompas et par-dessus tout une culture unique. Nous allons sillonner cette région éloignée du Haut Manang encore vierge de tout modernisme.
De Koto le sentier part plein est à la découverte des vallées longtemps interdites de Nar et Phu avec leur nombre restreint de villages d’hiver pour les habitants de ces deux villages principaux qui doivent descendre lors des chûtes de neige abondantes. L’arrivée à Phu va vous remuer les tripes : une espèce de château médiéval perché au-dessus du lit de la rivière. De hauts murs érodés par les vents incessants protègent les 30/40 maisons simples en pierres qui profitent de l’abri derrière, construites les unes sur les autres. Sur le sommet de la colline opposée au village se trouve le grand complexe monastique avec ses pierres gravées de mantra colorés.
La sortie de ces vallées s’effectue par le col du Kang La à 5313m: superbe panorama sur les Annapurnas et dont on sort par une descente raide pour retrouver le circuit des Annapurnas jusqu’à Manang, petit Thamel au pied de l’impressionnante face du Gangapurna. En partant à l’ouest le trek remonte la vallée conduisant au lac Tilicho au pied du sommet du même nom, un des lacs les plus hauts du monde à 4612m. Avant de plonger sur Jomsom au bord de la célèbre rivière Kali Gandaki, un dernier challenge s’offre avec le franchissement du Mesokanto Est à 5400m.

 

   Le prix comprend

0 les vols intérieurs et les transferts terrestres en véhicules privés tels que mentionnés dans le programme.


 0  l’hébergement en hôtel, lodge, camp fixe… tels que décrits dans le programme, base chambre double.


0 la mise à disposition du matériel de cuisine collectif et individuel.


0   les repas tels que décrits (B = breakfast, L = lunch, D = dîner)


0  l’assistance d’une équipe locale : sherpas, porteurs pour le trekking.


0  Les repas indiqués à la rubrique “Itinéraire”.


0 Le dîner le dernier soir à Kathmandou (hors boissons).


0  L’encadrement par un guide-accompagnateur népalais francophone pendant tout le voyage.


0  l’assistance des chauffeurs pour les transferts privés.


0  le permis de trekking.


0 les frais inhérents au trekking : taxes de parc national.


0 les visites des sites touristiques et les déplacements lors des journées à Kathmandou._

 

Le prix ne comprend pas
_
0 les vols internationaux A/R.


0   les taxes aéroportuaires au départ de Paris.


0   Les assurances.


0  les frais de visa à prendre à l’arrivée (environ 40$).


0  Les visites non prévues au programme.


0   Les boissons, les dépenses personnelles et les pourboires.


0   Les douches (plus ou moins chaudes!) dans les lodges ( entre 1 et 5€)


0   Le supplément chambre individuelle (hôtel uniquement, impossible de garantir une chambre single en lodge)


0  Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe.


0 l’assurance voyage.


0 la pharmacie personnelle.


0   l’équipement individuel nécessaire pour la réalisation du programme.


0   les boissons, pourboires laissés à l’équipe locale et toutes dépenses d’ordre personnel.


0 Tout ce qui n’est pas indiqué dans “ce prix comprend”.

_

 

 

VALLEES CACHEES DE NAR – PHU ET LAC TILICHO

01    Arrivée à  Kathmandu                      transfert hôtel


02    Transfert>Besi Sahar – Jagat        1310m        camp


03    Trek 1 – Dharapani, 7h            2000m        camp


04    Trek 2    Koto, Camp rivière, 5h30    2930m        camp


05    Trek 3 –     Meta, 6h            3250m        camp


06    Trek 4 – Phu, 6h            4080m        camp


07    Trek 5 – Phu,                4080m        camp


08    Trek 6 – Jhunam, 5h            3695m        camp


09    Trek 7 – Nar, 5h 30            4100m        camp


10    Trek 8    Pied du Kang La, 3h        4530m        camp


11    Trek 9    – Kang la 5310m – Ngawal, 6/7h 3660m        camp


12    Trek 10 –Khangsar, 6h            3730m        camp


13    Trek 11 – CB Tilicho, 6h            4100m         camp


14    Trek 12 – Rivière Tilicho, 5h        4990m        camp


16    Trek 13 –Yak kharka 7h            4200m        camp


17    Trek 14 – Jomsom, 5h            2720m        camp


18    Trek 15- Autour de Jomsom                camp


19    Trek 16 – Autour de Jomsom,                lodge


20    Vol Jomsom – Pokhara – Kathmandu,             transfert hôtel


21    Visite de la vallée de Kathmandu            hôtel


22    Vol retour                        Transfert aéroport

 

J 01    Arrivée à Kathmandou.

Un employé de l’agence vous attend à la sortie de l’aéroport et vous conduit à votre hôtel. Récupération des documents pour le permis spécial.


J 2 Transfert en bus pour Besi Sahar- Jeep pour Jagat 1290m. 7 à 10h

Tôt le matin transfert en bus privé de Kathmandu à Besi Sahar par une route très fréquentée par les camions en provenance et à destination de l’Inde. A la sortie de la vallée, on franchit un petit col avant de plonger dans une descente en lacets jusqu’à la partie basse qui longe alors la rivière Trishuli où il n’est pas rare de voir des gens faire du raft en saison. En suivant cette rivière on arrive à Mugling, une petite cité qui doit son intérêt au fait qu’elle est située à un carrefour entre la route pour l’Inde à gauche et celle pour l’ouest du Népal à droite. En continuant on arrive à Dumre et l’on quitte la route principale pour une plus étroite qui nous conduit à Besi Sahar, fin du goudron. On embarque alors dans des jeeps pour une partie chaotique sur la nouvelle piste en construction en direction de Manang. Selon l’état d’avancement des travaux, les jeep s’arrêtent soit à Syange et de là il faut marcher environ 2h dans une ambiance subtropicale. Le trek commence par une montée au-dessus d’une barre rocheuse après le pont de Syange et sa magnifique cascade. La rivière devient encaissée et bouillonnante et les falaises qui la bordent sont couvertes de rhododendrons et de pins. Un raidillon conduit à Jagat. Soit les jeep vont jusqu’à Jagat.


J  03    Trek pour Dharapani (2000m) 7h

Le sentier suit une gorge étroite jusqu’à Chyamche à 1430m. Changement de rive par un pont suspendu et le sentier court dans des cultures avant  de grimper sévèrement dans un chaos rocheux pour rejoindre Tal, sur un très beau plateau où la rivière Marshyangdi s’étale. Entrée dans le village par un portique. Le sentier suit la rivière sur le plateau au milieu de champs d’orge et de mais et passe sur l’autre rive par un pont. L’influence bouddhiste se ressent. Les villages deviennent plus montagnards. Au sortir d’une gorge étroite, on pénètre dans le village de Dharapani en franchissant un portique. Ce village est à la jonction des sentiers qui arrivent du Manaslu et de celui de Manang. Au bout du village, on peut apercevoir le Lamjung Himal.


J 04    Trek pour Koto (2630m) 4h

Le chemin entre dans une forêt et arrive à Bagarchap à 2160m : premier village possédant une architecture de type tibétain. Le sentier grimpe en zone boisée pour arriver à Timang. En amont de ce village démarre le sentier quasiment abandonné du haut et difficile col du Namu Bhanjyang.
Le sentier rocailleux continue de monter avant de s’ouvrir avant d’arriver à Lattamarang. Le chemin en montagnes russes reste près de la rivière dans une forêt  avant de franchir un torrent juste avant d’arriver à Koto à 2590m. L’Annapurna II est en point de mire. Il y a un poste de contrôle pour les trekkeurs qui veulent rejoindre la vallée de Nar. Après les formalités de contrôle vous quittez l’itinéraire classique du tour des Annapurnas et traversez la Marshyangdi. Le sentier monte régulièrement au travers d’une forêt de conifères. Les falaises sont impressionnantes de verticalité et de hauteur.


J 05    Trek pour Meta (3250m) 5/6h

Par endroits, le sentier a été taillé dans la falaise. Il nous faut traverser et retraverser la Nar Khola et alors que nous sortons du canyon étroit, nous passons sous une belle cascade avant d’arriver à Dharamsala. Le campement est petit et c’est pourquoi nous avons choisi de continuer jusqu’à Meta.
Le sentier monte raide le long d’une petite rivière avant de déboucher sur un plateau avec des pâturages au petit hameau de Meta, un village d’hiver pour les habitants de Nar. Le Kang Guru (6981m) est tout près et domine le village. On peut aussi voir les sommets du Lamjung et du Pisang Peak. A l’automne, cette journée nous offre l’une des plus belles marches dans l’Himalaya avec des rochers blancs, de petits buissons et des genévriers, des buissons aux feuillages rouge brique et orangés.


J 06    Meta – Kyang  (3740m) 6h

Le sentier monte raide le long d’une petite rivière avant de déboucher sur un plateau avec des pâturages au petit hameau de Meta, un village d’hiver pour les habitants de Nar. Le Kang Guru (6981m) est tout près et domine le village. On peut aussi voir les sommets du Lamjung et du Pisang Peak. A l’automne, ce matin nous offre l’une des plus belles marches dans l’Himalaya avec des rochers blancs, de petits buissons et des genévriers, des buissons aux feuillages rouge brique et orangés. A 1h de meta on traverse Junam, le second village semi permanent avec ses grands pâturages et au-dessus sur la droite, un glacier impressionnant qui plonge sur la prairie. Le prochain village d’hiver se trouve à Chako puis après une succession de montées et descentes nous arrivons à Kyang, un gros village d’hiver pour les gens de Phu.


J 07    Kyang – Phu (4005m) 4h

Le chemin plonge raide vers le lit de la rivière que nous suivons et aujourd’hui nous verrons les chortens unique et colorés de ces vallées. Il nous faut traverser à gué un petit torrent glacé avant d’arriver à un second que nous franchissons sur un pont. Encore une heure et demie à travers ce canyon superbe et la tour monolithique qui garde l’accès aux marches menant à la porte d’entrée de Phu. Le passage de cette ancienne porte nous offre notre première vue sur Phu. Juste avant le long pont suspendu conduisant à Phu, se trouve un superbe alignement de chortens colorés. Phu est perché sur une colline, dans un amphithéâtre.


J 08    A Phu

Journée d’exploration de ce village et de son monastère sur l’autre rive. Nous rencontrons les locaux dans le dédale de ruelles et assistons aux travaux agricoles ou au filage de la laine de yak ou de mouton. Il y a beaucoup de moutons et de chèvres qui quittent le village le matin et rentrent chaque soir. Le Tibet est à deux jours de marche de Phu mais pour ceux qui veulent pousser jusqu’à Ngoru à 3h de marche du village, c’est une option. Le monastère est situé au sommet d’une colline et c’est un gros complexe avec des allées d’accès bordées de cailloux blancs, des pierres gravées du mantra bouddhiste en différentes couleurs, les drapeaux de prières flottant au vent.


J 09    Phu –Jhunam (3695m) 5h

Nous prenons le sentier utilisé à l’aller et au passage de la porte nous jetons un dernier regard sur ce village au bout du monde avant de descendre le petit raidillon conduisant au bord de la rivière que nous suivons jusqu’à Kyang. Après la pause repas, nous remontons au-dessus de Kyang et traversons cette gorge avec ses bouleaux superbes avant d’arriver à Jhunam, un bel emplacement de camping.


J 10    Jhunam – Nar (4170m) 5h 30

Nous quittons le chemin emprunté à l’aller pour descendre par un sentier avec des éboulis jusqu’au pont au-dessus d’une gorge profonde et étroite. Nous faisons une visite au vieux monastère si l’on peut avoir les clés. Le bâtiment est plutôt en décrépitude. Le sentier attaque alors une pente raide et vues superbes sur le Pisang Peak tout proche. Nous arrivons à un enclos avec un énorme troupeau de yaks impressionnants. Puis un nouvel alignement de chortens remarquablement peints et coiffés de bambous, suivi d’un autre chorten à plusieurs niveaux et le village superbe de Nar se découvre avec ses cultures en terrasses, ses monastères colorés et les montagnes coiffant le tout. Après le repas de midi nous aurons tout le temps de visiter ce village.


J 11    Nar – Kang La Phedi (4530m) 3h

L’étape du jour est très courte et nous conduit au pied de notre premier col. C’est l’occasion de bien s’acclimater. Le Pisang Peak domine en face et alors que l’on monte régulièrement au travers de pâturages il nous faudra  ouvrir l’œil pour surprendre les moutons bleus qui paissent sur les contreforts. Campement au bout de la prairie alpine près d’une petite échoppe.


J 12    Kang La Phedi – Kang La (5313m) – Ngawal (3750m) 7h

Départ matinal pour bien profiter des vues ébouriffantes au passage du col. Le départ est raide puis s’adoucit et le massif des Chulu apparaît. Le sentier se redresse en passant sous des barres rocheuses puis nous passons un petit lac glaciaire et le col est enfin visible. Un dernier effort pour atteindre le sommet étroit où flottent les drapeaux de prières.
Le col du Kang La offre des vues absolument superbes sur l’Annapurna II, le Gangapurna, le Tilicho, les Manaslu et dans notre dos le Kang Guru et le Himlung Himal. Attention en prenant des photos à cause de l’étroitesse du sommet !
Le début de la descente est pentu et sur des petits éboulis qui glissent sous la semelle. Cette descente est longue et fatigante et nous ne retrouvons un bon sentier qu’avant de plonger sur Ngawal. Le village est calme et joli avec ses rues recouvertes de pierres plates et avec son gros stupa juste à l’entrée. A partir d’aujourd’hui nous séjournons en lodge.


J 13    Ngawal – Manang (3540m)- Khangsar (3730m) 5h30

Après le passage éprouvant du col la veille, nous pouvons nous relaxer aujourd’hui mais malheureusement, en retrouvant le tour des Annapurnas, notre isolement prend fin. Le sentier descend en direction de la rivière avec au nord les sommets enneigés du Chulu Ouest et Est. Nous franchissons un petit torrent avant de rejoindre la piste principale à Mugje à 3350m et de continuer sur Braga, le plus beau village du circuit. Les maisons sont compactes et s’étagent les une sur les autres. Le monastère superbe et vieux de 500 ans est riche en peintures et sculptures de terre cuite. Il abrite une double rangée de gravures représentant la lignée entière de la secte Kagyu Pa.
Manang est encore à 40 mn dans un site de toute beauté. Le vieux village est compact et les hôtels fleurissent avant l’entrée du vieux village. L’ancienne forêt a été sacrifiée au profit du tourisme. Après le repas de midi à Manang, il reste un peu moins de deux heures de montée pour atteindre Khangsar, le dernier village dans la vallée conduisant au Tilicho. L’ambiance est grandiose avec les glaciers du Gangapurna et du Tilicho en ligne de mire.


J 14    Khangsar – Col Supérieur (4700m) – CB Tilicho (4100m) 5/6h

Nous continuons de remonter la vallée de la rivière Marshyangdi jusqu’à sa source en-dessous du lac Tilicho en suivant un sentier pentu dans un univers lunaire avec des vues superbes sur les montagnes Khangsar Kang, Tarke Kang et Gangapurna. A une heure de Khangsar nous arrivons au monastère de Thare et un peu plus loin nous arrivons à shree Karka et ses trois lodges. A 40 minutes, deux chemins mènent au terme de l’étape. Le sentier du bas, le plus court, est également le plus dangereux, traversant la base d’immenses zones de pierriers présentant des risques majeurs. Nous optons pour le sentier supérieur, beaucoup plus long mais présentant l’avantage de ne pas être exposé à des avalanches de pierres. Du col supérieur, situé vers 4700m, une descente dans un éboulis de pierres fines permet une descente rapide jusqu’aux deux lodges très rustiques du camp de base du Tilicho.


J15    CB Tilicho – Col du Tilicho (4990m) – Rivière Tilicho (4990m) 4/5h

Nous effectuons la dernière étape conduisant au tant attendu lac Tilicho. Nous sommes au pied de la Grande Barrière découverte par l’équipe de Maurice Herzog lors de l’expédition française à la recherche de l’Annapurna I. Après trente minutes de montée, le sentier change d’exposition et attaque une grande montée dans une pente d’éboulis non dangereuse et bien tracée. Une série de lacets raides conduit à la vallée suspendue, au pied des pentes nord du Tilicho Peak. Depuis le col, vue plongeante sur le lac Tilicho, souvent pris dans les glaces. Nous contournons le lac en nous dirigeant vers l’est. Le camp est installé au pied d’un système de moraines. En cas de mauvais temps il est impératif de faire demi tour car la traversée du Mesokanto doit absolument s’effectuer avec de la visibilité.


J 16    Rivière Tilicho – Eastern pass (5330m) – East Mesokanto Pass (5400m) –Yak kharka (4200m) 7h

C’est l’étape clé de ce trek d’envergure. Après la remontée d’une moraine jusqu’à un espèce de col, la sente se perd dans une face raide pour arriver à l’Eastern Pass, signalé par de nombreux drapeaux à prière flottant au vent. Un vaste vallon, impossible à traverser sans visibilité, gagne les rives nord du lac Tilicho. Il existe trois cols pour descendre sur la vallée de la Kali Gandaki. Les deux cols les plus à l’ouest sont souvent impraticables, dans des pentes raides tout en glace. Reste le col le plus à l’est qui bien que pas facile, reste le plus accessible. Une grande traversée à flanc, souvent dans des champs de neige, conduit à une pente qu’il faut souvent négocier avec l’aide d’une corde fixe. Puis le vallon devient moins pentu et des sentes de bergers rendent la marche plus facile. Du col il faut bien trois heures de descente pour arriver au camp à Yak Kharka, le seul point d’eau potable du secteur.


J 17    Yak Kharka – Jomsom (2740m) 5h

Voici notre dernière journée de trek, tout en descente et peu agréable pour les genoux. On passe des alpages où paissent les yaks aux versants baignés de soleil avec leurs genévriers odorants. La barrière des Nilgiri rappelle que nous sommes toujours en altitude. Et puis au détour d’un virage, la village de Thini et ses maisons blanches apparaît. Nous traversons la Kali Gandaki sur un pont suspendu pour arriver à Jomsom, terme de ce trek. Installation dans un lodge.


J 18 / 19 Autour de jomsom

Cet itinéraire étant engagé et nécessitant du beau temps pour les traversées des deux cols, nous avons gardé deux journées de réserve. Si tout le programme se passe comme prévu, le guide organisera deux journées d’exploration de la vallée. Si des conditions difficiles sont rencontrées, le circuit sera réadapté pour redescendre sur Manang ou en attendant que la visibilité permette la descente sur Jomsom.


J 20    Vol Jomsom – Pokhara –Kathmandou

Le vol au départ de jomsom a lieu tôt le matin car les vents se font violents vers 11h. Le petit avion survole la vallée de la Kali Gandaki qui se fraie son chemin entre les massifs du Dhaulagiri et celui des Annapurnas. Arrivée à Pokhara où la température est plutôt chaude. Un deuxième vol nous conduit à Kathmandou.


J 21    Visite de la vallée de Kathmandou.

Aujourd’hui nous partons à la découverte de la vallée de Katmandou en commençant par la charmante cité de Bhaktapur « la ville des dévots », LE joyau de la vallée avec ses innombrables temples et les scènes de vie rurale. Après le déjeuner, nous rentrons sur Kathmandu en visitant le sanctuaire hindouiste de Pashupatinath, là où tout hindou sera incinéré. Puis on continue par l’énorme stupa bouddhiste de Bodhnath avec ses pèlerins tibétains  qui tournent inlassablement autour du stupa en faisant tourner les moulins à prières et en égrenant leurs rosaires. Ambiance !


J 22    Départ de Katmandou

En fonction des horaires de vol, il sera possible de faire ses derniers achats avant de se diriger vers l’aéroport pour le vol retour.

 

Avant de partir...

Il n’y a pas de vaccin obligatoire pour le  Népal mais nous vous recommandons tout de même : BCG, DTP, Hépatites, Typhoïde (suivant la saison), méningite de Juin à Septembre.

L’eau est elle potable? 
L’eau du robinet n’est pas potable au Népal. Nous vous recommandons d’acheter des bouteilles d’eau minérale ou d’apporter du Micropur pour purifier l’eau.

Que dois je amener dans ma pharmacie
0 Micropur pour le traitement de l’eau, 0 pansements, 0 gaze stérile, 0 antiseptiques 0  antibiotiques,aspirine (de préférence au paracétamol car l’aspirine lutte  efficacement contre un début de mal d’altitude)  antiseptique intestinal,0 vitamine C, 0 collyre, pommade anti-inflammatoire, 0 Poudre pour les pieds et moleskine,  0 Bande Velpeau,0 Petits pansements assortis,0 Stick de protection pour les lèvres,0 Comprimés antihistaminiques
0 Pastilles pour la gorge,0 Pommade anti inflammatoire,0 Anti-diarrhéique
0 Des médicaments d’ordonnance.

l

Visas

Ambassades et consulats népalais délivrent des visas à l’étranger, sans aucune difficulté. Vous pouvez également en obtenir un sur place quand vous arrivez au Népal, soit à l’aéroport Tribhuvan de Katmandou ou aux points frontières: Nepalganj, Birganj / Raxaul Bazaar, Sunauli, Kakarbhitta, Mahendranagar, Dhangadhi et même à Kodari : point d’entrée par la route au Tibet. Un visa népalais est valable pour l’entrée de trois à six mois à compter de la date d’émission.Votre passeport doit avoir au moins six mois de validité.
Pour obtenir un visa à votre arrivée par avion au Népal vous devez remplir un formulaire de demande et fournir une photo d’identité. Ces formulaires de demande de visa sont disponibles sur une table dans le hall des arrivées, et certaines compagnies offrent ce formulaire sur le vol. Pour éviter d’attendre dans la file d’attente de l’immigration, vous pouvez télécharger le formulaire de visa à partir de www.treks.com.np / visa. Un visa à entrée unique valable pendant 30 jours coûte environ 40 Euros. À l’aéroport Tribhuvan de Katmandou la taxe est payable en devises étrangères,
Dans les ambassades népalaises à l’étranger, il est possible d’obtenir un visa à entrées multiples (80 dollars américains ou équivalent)Les visas à entrées multiples sont utiles si vous prévoyez un voyage dans les pays voisins du Tibet, du Bhoutan et de l’inde.

Les extensions de visa

Les extensions de visa sont disponibles auprès des bureaux d’immigration de Katmandou et Pokhara seulement et coûtent l’équivalent de 40 dollars américains (à payer en roupies) pour une prolongation de 30 jours. Vous obtenez une prolongation de 30 jours, que vous séjourniez un jour ou 30 jours supplémentaires. Le prix d’un prolongement de visa à entrées multiples est de 80 dollars américain.
Vous pouvez prolonger votre visa pour un séjour total de 120 jours sans formalité excessive. 

j

Passeport et assurance

Il est fortement conseillé de souscrire une assurance voyage / santé avant un trekking au Népal. Dans le cas peu probable d’une évacuation de secours héliportée (la procédure standard en cas de maladie grave ou blessure) vous serez tenu responsable pour le coût de la location d’un hélicoptère, qui peut coûter environ 3000 dollars américains. Assurez-vous que votre police d’assurance couvre bien les frais d’évacuation médicale d’urgence.

h

Une journée typique de randonnée

La journée commence par un réveil vers 7h00 du matin et un petit déjeuner tranquille. Nous commençons la randonnée de la journée vers 8h30, nous ménageons une petite pause pour le thé en milieu de matinée et poursuivons notre trek jusqu’à la pause pour le déjeuner vers midi. Il y aura de nombreuses haltes et points de vue spectaculaires pour la prise de photos le long du chemin. Après la pause repas, la randonnée se poursuit durant l’après-midi, avec un nouvel arrêt pour le thé selon l’itinéraire, et nous arrivons à l’étape vers 17h00. Dans la soirée, nous allons rejoindre d’autres randonneurs pour le dîner. Les soirées se passent à lire, converser ou à  jouer aux cartes autour d’un poêle à bois dans une salle à manger commune.

6

Niveau physique et santé

Trekking et randonnée au Népal impliquent généralement 4-8 heures par jour de marche sur un terrain à degrés de difficultés variables avec de nombreuses montées et descentes et de longues sections de terrain accidenté ou d’escaliers en pierre. Les randonneurs qui ressentent une douleur au genou peuvent envisager l’emploi de bâtons de marche. Votre niveau de condition physique aura un grand impact sur votre expérience trekking, il est donc sage d’effectuer un régime de remise en forme en prévision de votre trek. Attendez-vous à un certain challenge, mais sachez que vous pourrez définir votre propre rythme de marche confortable en ayant beaucoup de possibilités pour vous reposer et profiter du paysage.

 kn

Climat

Les températures et les conditions peuvent changer rapidement dans les montagnes, il est donc conseillé d’emporter des vêtements qui vous protégeront du soleil, du vent, du froid et de la pluie. Le phénomène climatique de mousson au Népal permet généralement deux saisons de trekking : au printemps (mi-mars à fin mai) et à l’automne (mi-août à début Novembre). Les températures dans les montagnes pendant ces périodes varient grandement en fonction de l’altitude et des conditions climatiques. La mousson qui commence en Juin apporte des précipitations abondantes, et les mois d’hiver entre Décembre et Février apportent des températures plus froides avec de la neige en montagne, rendant certains sentiers impraticables.

1

Repas et boissons

Les établissements de montagne offrent une variété de nourriture saine.

Il n’est pas sain de boire de l’eau non traitée au Népal. De l’eau en bouteille ou bouillie peut être achetée pour votre consommation pendant le trek. Il est également possible d’utiliser vos propres moyens de purification au cours de votre périple.

 k

PORTAGE 

Le portage fait partie intégrante de la vie népalaise : Bois de chauffe, feuillage pour le bétail, riz ou toute commodité venant de la ville, c’est une activité journalière. En basse altitude, à son rythme, et sur peu de temps. Les treks commerciaux emmènent les Porteurs en haute altitude, pendant 2 à 3 semaines, à un rythme soutenu… Nous vous prions donc de ne confier à nos Porteurs qu’un sac de 13kg maxi (hors sac de jour). 1 porteur pour deux randonneurs (2 sacs de 12kg+5kg d’Equipement)

2

Argent

Devises étrangères et chèques de voyage peuvent être échangés contre des roupies népalaises à l’aéroport de Tribhuvan et aux guichets de change et au centre touristique de Katmandou. Les grands hôtels et restaurants acceptent les cartes de crédit et les guichets automatiques sont fréquents dans ces endroits. Pendant le trekking, vos repas et l’hébergement seront payés à l’avance, et l’argent ne sera nécessaire que pour les souvenirs, les boissons alcoolisées et les dépenses personnelles. N’oubliez pas d’emporter suffisamment d’argent durant votre trek, les cartes de crédit ne seront pas acceptées à l’extérieur des  grands centres de population.

jj

Ce qu'il faut emporter pour votre trek:

La plupart des randonneurs emballent leur matériel dans un sac à dos robuste conçu pour la randonnée (environ 70 litres ou plus), même s’ils ont l’intention de randonner avec un porteur qui transportera leur sac. Un sac à dos plus petit (40 litres) pour la journée pour l’eau et les vivres de course utilisé également en bagage à mains lors des vols. Assurez-vous de laisser suffisamment de place dans vos bagages sur votre vol de retour pour les  souvenirs! Ce qui suit est une liste d’éléments typiques à prévoir pour votre trek.

7
 Vêtements et matériel
  Pendant le Trekking:

Pratiquez la politique de l’oignon, le concept des multicouches. Les fibres synthétiques qui évacuent l’humidité et sèchent rapidement sont les meilleures. Une tenue typique se compose d’une première couche isolante, d’une couche chaude et d’une couche extérieure protégeant du vent et de la pluie.

Une bonne paire de chaussures de randonnée déjà utilisées et des chaussettes de qualité sont essentielles. Ces chaussures doivent être à tige montante pour une bonne tenue de la cheville, avec des semelles adhérentes.

En ville:

Tenue décontractée et confortable, mais il est préférable de garder le côté conservateur. Pantalons ou jeans, jupes et robes et T-shirts ou chemises. Sandales et chaussures à bout ouvert sont acceptables.

Un sac de sport ou un sac marin. Pas de valise. Nous vous fournirons un sur-sac marin pour le trek par personne pour protéger votre sac. Les porteurs attachent deux sacs et les portent avec une courroie qui ceint le front. Les sacs portés par des porteurs ne doivent contenir que le strict nécessaire à la randonnée. Rien de plus (13 kg maximum !). N’emportez pas une tonne de livres ou une trousse de maquillage inutile. Vous pouvez laisser un sac à l’hôtel de Kathmandou avec le surplus de linge et vos vêtements de ville.

0  1 paire de chaussures de trek + semelles de rechange + 1 jeu de lacets

0  1 paire de Sandales/Tennis (pour le soir et la douche)2. Chaussettes
0Les chaussettes de trek (maintien de la voute plantaire, de la cheville, du mollet)
0Les chaussettes de trek « chaussette double » (pour les longues descentes d’après passage de col, et ainsi éviter les ampoules).
0 2 paires plus légères (pour le soir et Katmandou)3. Pantalons & shorts
0 1-2 Pantalons de trek fin
0 1 Pantalon de trek épais imperméable (pour les passages de cols d’altitude).
0 2 collant chaud (pour la nuit ou pour marcher en altitude)
0 1 short – bermuda pour mesdames (pour le soir)

Sous-vêtements:

0 2-3 slips (type boxer, avec le moins de coutures possibles afin d’éviter les frottements)
0 1 caleçon (pour la nuit, en basse altitude)
0 2-3 soutien-gorge (type sport, avec le moins de coutures possibles afin d’éviter les frottements)
0 rivières et sources d’eau chaude).

Pulls, laines polaires:

              0 1 Laine polaire épaisse (pour le soir)

0 1 laine polaire plus fine

   Veste ou doudoune:

 0 Veste de montagne en Goretex ou Micropore,

 0  Doudoune en duvet d’oie (selon le trek et la saison),
0 Poncho (pluie),

 Sacs:

0 Sac à dos de grande taille (70ltrs et +) ou sac de voyage sans armature métallique (pour le portage). Pensez à accrocher une étiquette précisant vos noms, prénoms et adresse au Népal, ainsi que les coordonnées de l’agence.
0 Sac à dos de taille moyenne (30-40 litres) pour la journée (gourde, appareil photo, laine polaire, carte topo, jumelles, poncho)
« Sac à viande » ou sous sac de couchage en coton ou soie.
Sac de couchage chaud et en duvet (à adapter selon le type de trek ou de voyage).
Couverture de survie (légère)

              
 Les finitions:

0 Gants (moufles) en laine polaire doublée goretex.

0 Bonnet ou cagoule en laine polaire
0 Chapeau ou casquette (pour se protéger du soleil)
0 Écharpe en laine polaire
0 Serviette de toilette de trek (fibre technique légère et séchant vite)
0 Mouchoirs en coton ou en papier
0 Guêtres (selon le trek et la saison)

                 
Accessoires:

0 Lunettes de glacier ou lunettes de soleil (selon le type de trek ou de voyage)

0  Couteau suisse ou multi fonctions
0 1 paire de bâtons de marche
0 Carnet de notes et 1-2 stylos (un carnet de route vous fera voyager encore      longtemps !!)

0 Fil + aiguille (couture qui lâche, vêtement déchiré)

0 1 Cadenas (ferme votre sac pendant le portage, la chambre le soir)

0 Lampe torche (préférez-la frontale pour la marche de nuit),
0 1-2 jeux de piles
0 Camel bag ou gourde (minimum 1,5 ltr)
0 Pinces à linge 3-4  (pour faire sécher les vêtements lavés)
0 Sacs poubelles/sacs plastique (protégez vos affaires de l’humidité et de l’eau)
0 Carte de la région (que vous achetez à Ktm)
0 Sac banane (pour ce qui doit rester à portée de main)

               
 Accessoires en plus:

0 Appareil photo + batteries + chargeur + régulateur de courant (pour matériel sensible)
0 Papier toilette + briquet
0 Elastiques et petite corde (toujours utiles, ni lourds ni encombrants ni onéreux)
0 Mélanges de fruits secs, barres céréales, fruits confits, etc… (provisions de bouche pendant les marches en altitude, etc.)

Trousse de toilette:

0 Savon + boite à savon
0 Shampoing
0 Cotons tiges
0Brosse à dents + dentifrice
0 Coupe-ongles + lime à ongles
0 Pince à échardes, épingles à nourrice
0 Ciseaux(couteau suisse)
0 Crème solaire (fort indice de protection)
0 Stick à lèvre

Fourni en trek par l’agence :

En tentes : Tentes, matelas mousse avec housse, matériel de cuisine, tentes toilettes et tentes mess. Tables et chaises de camping.
En lodges : Lit avec matelas, couverts fournis par le lodge.

           9

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions ou préoccupations avant votre départ. Nous sommes à votre disposition pour toute demande de renseignement afin de vous organiser un excellent séjour.

routehimalayatrek@gmail.com

ROUTE HIMALAYA TREKKING...

															
Du Au Prix Inscription
nous consulter ouverte
Route Himalaya trekking vous répond

CIVILITÉ:
NOM:
PRÉNOM:
E-MAIL:
nom du trek:
Message:


Nous tenions ici à remercier très chaleureusement pour les dons vestimentaires.